Pourquoi je n’y arrive pas ?

Je finis l’année sur une note un peu tristoune.
En effet, je me pose beaucoup de questions sur moi, sur ma vie, sur mes doutes, mes envies, mes peurs, mes échecs.

***

Mon blog
J’ai commencé ce blog pour essayer de donner un nouveau sens à ma vie, et je me rends compte que c’est clairement un échec.
Je n’arrive pas à me sentir à l’aise, j’ai toujours cette impression que les articles que je produis sont de la merde. Pourquoi je dis cela ?
Je me rends compte que mon blog n’intéresse pas grand monde, j’ai très peu de likes et de commentaires.
J’ai pourtant suivi les conseils que l’on trouve sur certains blogs qui vous promettes un trafic plus intense si l’on suit leurs directives. Je l’ai fait. Mais rien n’a changé.

Alors oui mes photos ne sont pas de très bonnes qualités, mes looks ou mes makeup sont plus que simples, mais mon problème c’est la honte, honte de moi, honte que l’on me voit … dans ma propre maison. Je ne fais que très peu de photos dans mon jardin (deux voire trois articles il me semble).
Je ne le fais pas en extérieur car j’ai honte de me montrer à la vue de n’importe qui. Alors qu’à Montpellier et ses alentours, je sais qu’il y a de magnifiques spots pour faire de très belles photos mais je suis bloquée, de plus j’ai personne pour me prendre en photo.
Et le plus gros problème, c’est que j’ai un physique tellement ingrat que les looks que je poste sont moches de part le lieu (ma chambre) et par ma mocheté.
Mes photos sont vites prises car je ne veux pas que l’on voit que je prends des photos, parce qu’encore une fois j’ai honte ! Parfois je ne sais même plus de quoi, tellement elle m’envahit. Je me cache pour faire tout ça

J’aime écrire mes articles, mais d’avance je sais que ça n’intéressera pas, et cela me rend triste !
Cette année, j’ai crée une catégorie qui me tenait très à cœur pour essayer de m’en sortir : #Revivre.
J’avais le souhait de m’en sortir et en même temps d’aider les autres personnes dans mon cas. Ce fût un échec total, cela m’a littéralement démoralisé et pourtant j’ai partagé sur les réseaux sociaux pour faire connaître cette catégorie. La honte a pris le dessus et cette catégorie est devenue privée car je m’étais en avant une partie de moi que je n’assume pas : mes cicatrices, mes sensations physiques liées à ce que j’ai vécu.

En ce qui concerne les réseaux sociaux.
C’est la même chose sur Instagram, ce dernier mois je me suis mise au défi de poster deux à trois photos par jour (faire comme une sorte de vlogmas que l’on voit sur youtube), cela me plaisait de trouver de belles photos à photographier, cela m’a apporté un petit nombre d’abonnements … oui mais des profils « get followers… » ou alors des profils qui s’abonnent et qui quelques heures après ou jours se désabonnent car on ne s’est pas abonné en retour.
Ce mois de décembre j’étais contente de moi, contente des photos que je faisais, je me suis investis, j’ai voulu créer ! Et ça plaisait … mais seulement à moi.
Les likes, le plus grand chiffre que j’ai obtenu ce mois-ci c’est 18 likes, oui c’est bien, mais sur une cinquantaine de photos postées, il y en a eu seulement deux qui ont obtenu ce chiffre, il y en a eu environs 5 photos qui ont obtenu plus de 10 likes tous les autres oscillent entre 0 et 9 likes.
Oui je sais je devrais m’en foutre, on ne fait pas de publication pour attirer les autres mais avant tout pour soi.
Mais parfois on a besoin d’estime. Et ça fait mal quand personne n’aime ce que vous faite ou ne vous dit « wouah c’est superbe !! » ou qui s’abonne en disant « j’aime ce que tu fais je m’abonnes » et qui like les photos souvent.

J’aimerais percer dans ce domaine. J’essaie de faire des efforts en terme de qualité d’articles et de photos.
J’envie certaines blogueuses dont le blog est reconnu, remarqué. Et puis surtout elles sont tellement belles, j’aimerais être comme elles. J’aimerais avoir leur don de l’écriture et de la photographie. J’aimerais avoir la même réussite qu’elle. Je n’éprouve aucune jalousie envers elle, je suis contente pour elles, et je leur souhaite beaucoup de nouvelles et belles aventures.
Mais moi aussi, j’aimerais bien …

Je me dis « est ce que je suis bonne à quelque chose ».
Je suis une piètre personne qui ne réussit rien dans la vie, qui n’a aucune ambitions à forces d’échec.
Je ne veux pas arrêter mon blog ou instagram car j’aime ça, cela m’occupe l’esprit face aux problèmes.

Je termine cet article en étant quasiment sûr que personne ne le lira, mais j’ai dit ce que j’avais sur le cœur.
Merci à ceux qui auront pris le temps de lire ces quelques lignes.
On se retrouve en 2018.

Ce contenu a été publié dans Entre Nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire